Carte mémoire et débits de données sur appareils photo hybrides

Débits d’enregistrements – Les appareils photo hybrides sont parfois exigeants au niveau des cartes mémoires car ils nécessittent des débits d’enregistrement de données très élevés. C’est le cas par exemple des flagships de Panasonic (GH5) ou Olympus (M1 Mark II). Ils sont pourvus tous les deux de la vidéo 4K, et de rafales photos pouvant aller à 60 images par seconde pour le M1 Mark II. Cela correspond à des cadences d’enregistrement de données très élevées. C’est aussi le cas des hybrides Sony et Fujifilm.

Voici quelques notations à connaitre :

  1. Mo/s = Mops : méga octet par seconde
  2. MB/s = MBps : méga byte par seconde
  3. byte : octet
  4. octet : 8 bits
  5. bit : unité logique (« 0 » ou « 1 »)
  6. Mb/s = Mbps : méga bit par seconde

Voici quelques débits en écriture pour des appareils photo hybrides :

  1. Panasonic GH5 vidéo 4K : 400 Mb/s = 50 Mo/s
  2. Olympus E-M1 Mark II vidéo 4K : 237 Mb/s = 30 Mo/s
  3. Olympus E-M1 Mark II rafales 18 images par seconde en Raw : 390 Mo/s
  4. Olympus E-M1 Mark II rafales 18 images par seconde en jpg LSF : 235 Mo/s
  5. Olympus E-M1 Mark II rafales 18 images par seconde en jpg LF : 160 Mo/s
  6. Olympus E-M1 Mark II rafales 18 images par seconde en jpg LN : 85 Mo/s
  7. Olympus E-M1 Mark II rafales 18 images par seconde en jpg LB : 56 Mo/s
EcoTank
Olympus E-M1 Mark II
 

Inversement – Avec l’Olympus E-M1 Mark II, lorsque le buffer est plein, une carte SDXC UHS 3 supportant un débit d’écriture de 30 Mo/s pourra supporter des rafales photo de :

  1. 9,6 images par seconde sur M1 Mark II en jpg LB (compression 1/12, c’est basse qualité en jpeg, équivalent à 8/12 sous photoshop, et 68% sous lightroom, taille moyenne du fichier : 3,1 Mo)
  2. 6,5 images par seconde sur M1 Mark II en jpg LN (compression 1/8, c’est une bonne qualité en jpeg, équivalent à 9/12 sous photoshop, et 75% sous lightroom, taille moyenne du fichier : 4,6 Mo)
  3. 3,37 images par seconde sur M1 Mark II en jpg LF (compression 1/4, c’est une très bonne qualité en jpeg, équivalent à 11/12 sous photoshop, et 91% sous lightroom, taille moyenne du fichier : 8,9 Mo)
  4. 2,3 images par seconde sur M1 Mark II en jpg LSF (compression 1/2.7, c’est le maximum de qualité en jpeg, équivalent à 12/12 sous photoshop, et 100% sous lightroom, taille moyenne du fichier : 13,1 Mo)
  5. 1,38 images par seconde sur M1 Mark II en RAW, taille moyenne du fichier : 19 Mo

Olympus conseille d’utiliser une carte de type « Toshiba SDHC UHS-II R95 W90 Exceria » ayant une vitesse d’écriture de 90Mo/s. Effectivement une telle carte supporte la cadence de 18 images par seconde en jpg LN hors buffer (lorsque le buffer est plein).

La carte Lexar Professional 2000x SDXC™ UHS-II permet quand à elle d’écrire les données à 260Mo/s. Elle permet d’effectuer des raffales avec l’Olympus E-M1 Mark II à 12 images par seconde en RAW hors buffer, 20 images par seconde en jpg LSF, et 55 images par seconde en jpg LN.

EcoTank
Le meilleur rapport qualité/prix actuel
 

Cartes mémoires

Le talon d’Achille – Comme c’est souvent le cas, vous êtes déçus par les performances de votre appareil dans certains cas (rafales très en dessous, problème d’enregistrement en 4K), sans savoir qu’en fait ce n’est pas l’appareil photo qui est en cause, mais les mauvaises performances de la carte mémoire insérée.

Format des cartes SD – Les cartes SD existent dans 3 formats : classique, mini et micro, mais dans le commerce on ne trouve réellement que les formats classiques (appareils photo) et micro (tablettes et mobiles). Les cartes micro peuvent être insérées dans des adaptateurs passifs pour se loger dans des emplacements SD classiques.

Les normes – Il existe 3 normes actuellement SD, SDHC et SDXC, suivant la capacité de la carte. La capacité limite de chaque norme est respectivement 2 Go, 32 Go et 2 To. Attention, les appareils d’un certain âge ne sont pas compatibles avec les cartes SDXC qui comportent des connecteurs supplémentaires.

Le débit de données de l’interface – L’interface utilisée par les cartes peut être de type Ultra High Speed, UHS-I ou UHS-II. Cela définit surtout le débit théorique maximal de l’interface (25 Mo/s, 104 Mo/s ou 312 Mo/s). Dans la pratique, les cartes UHS-I ne vont pas nécessairement à 104 Mo/s puisque cela dépend de la nature de la puce utilisée.

Les débits de données annoncés – Le débit en lecture est souvent annoncé, mais pas souvent celui en écriture. Lorsqu’un seul débit est affiché, c’est toujours celui en lecture. Certains constructeurs communiquent un débit en « X ». Un « X » est équivalant à 150 Ko/s. Une carte 600X est donc donnée à 90 Mo/s en lecture.

Les classes – Un logo avec un C ou un U dans lequel est ajouté un chiffre compris entre 1 et 10 est toujours présent. Il s’agit en fait des classes de vitesse, qui définissent un débit minimal garanti en écriture : 2 à 10 Mo/s pour les C et 10 ou 30 Mo/s pour les U (U1/U3).

EcoTank
Vitesse d'écriture en fonction des classes
 

Mesurez le débit de vos cartes

CrystalDiskMark pour Windows – CrystalDiskMark est un logiciel benchmark permettant de mesurer les débits en lecture et en écriture des supports mémoire (disques durs, clé usb, cartes mémoires, disques SSD). Efficace et gratuit, CrystalDiskMark vous permettra d’évaluer facilement les performances de vos périphériques de stockages. Son interface claire offre une prise en main des plus rapide. Vous pourrez réaliser des tests séquentiels en lecture et en écriture, mais aussi des tests aléatoires en lecture et en écriture par paquets de 512 KB et 4 KB. Pour plus de précision, il vous sera possible de faire varier le nombre de passes ainsi que la taille du fichier utilisé : 50, 100, 500, 1000 MB. La page de téléchargement est crystalmark.info. Attention : lors de la mesure des cartes mémoires prenez soin de les brancher sur un port usb3.

EcoTank
Carte Lexar Premium 300x : une de mes meilleures cartes
EcoTank
Résultat de l'analyse par CrystalDiskMark de la Lexar Premium 300x'
 

 
 

Dernière mise à jour : 3 décembre 2018

Laisser un commentaire