Une photo, une histoire : Le moulin à eau de La Perrière

Cette roue est le dernier élément d’un moulin à manioc construit en 1826 par la la famille Delaunay de La Perrière, grands propriétaires fonciers. La roue était entraînée par la circulation de l’eau puis faisait tourner la meule du moulin pour produire de la farine de manioc. Le moulin a ensuite été transformé pour l’irrigation des champs à l’Ouest de La Perrière jusqu’au début du XXème siècle. Laissé à l’abandon, il a été acquis par le Conseil général en 1997, et la roue a été remise en état.

Le quartier de La Perrière a toute une histoire puisque « C’est là que tout a commencé », et c’est là que se trouve le berceau du peuplement de l’île de la Réunion. C’est donc un haut-lieu historique très méconnu, raconté seulement par quelques historiens dont Alexis Miranville. De 1646 à 1649, l’île, concédée par Richelieu à la première Compagnie des Indes Orientales, accueille ses premiers habitants. Une douzaine de mutins sont exilés de Madagascar et abandonnés à La Réunion en 1646 jusqu’en août 1649. Leur séjour dans la grotte des premiers français n’a pas excédé deux années. En septembre 1649, on les ramène à Fort Dauphin, mais certains sont déçus de revenir à Madagascar. Flacourt, séduit par la description de l’île par les mutins, prend possession pour la troisième fois de La Réunion en décembre 1649 et y débarque quatre génisses, un taureau. C’est dans ce quartier de La Perrière qu’apparaît la première habitation en 1654, entre l’Etang de Saint Paul et les falaises, sur un espace beaucoup plus grand et plus adapté que l’actuel quartier de la caverne. Puis en 1663, Louis Payen accompagné d’une autre personne, ainsi que d’un groupe de dix Malgaches s’y installent volontairement. Parmi ces derniers, trois jeunes filles dont Marie Caze, âgée de 9 ans. C’est d’ailleurs peut-être pour une dispute au sujet de ces jeunes filles que le groupe éclate. Les Malgaches s’enfuient dans les Hauts de l’île. Parmi eux, Marie Caze et Jean Mousse donneront naissance au premier enfant né et ayant donné souche dans l’île : Anne Mousse. La colonisation ne commencera officiellement qu’en 1665 avec l’arrivée d’une vingtaine de colons ayant à leur tête Étienne Regnault, nommé Commandant de l’île. Le groupe s’installe en bordure de l’Étang-Saint-Paul, toujours dans proche du quartier de La Perrière. Etienne Regnault sera le premier gouverneur de l’île, (ravine Renaud), puis plus tard Athanase Touchard, (ravine Athanase). La petite colonie se développera sur ces terres en partie inondables, et vivra de ses cultures vivrières (riz, blé, manioc et divers légumes) et élèvera son bétail. L’étang leur fournira de l’eau douce et du poisson à profusion. Trois sources principales existent encore aujourd’hui, les sources du moulin à eau, de Bouillon, et enfin de Grande Fontaine, au pied des rampes de Plateau-Caillou.

Vous pouvez voir toutes mes photos disponibles dans Ma banque d’images.

 

photographe mariage la reunion
Le moulin à eau de La Perrière - 22 octobre 2011

 

photographe mariage la reunion
Version Noir & Blanc de Le moulin à eau de La Perrière - 22 octobre 2011

 

photographe mariage la reunion
Version Sépia de Le moulin à eau de La Perrière - 22 octobre 2011

 

 

Dernière mise à jour : 25 février 2018

Laisser un commentaire