Photographe de mariage (Part 4) : Règles du mariage

Les premières règles du mariage (de 1900 à 1945) – A partir des années 1900, le mariage devient une grande fête avec ses usages et ses coutumes. Voici quelques règles en cours à cette époque. Le cortège était toujours composé comme suit : les enfants d’honneur devant, suivis par la mariée au bras de son père ou de son représentant, suivis eux mêmes par la famille et les invités. Le marié ferme la marche, tenant à son bras sa mère ou sa représentante. Pratiquement tous les gens du cortège marchent deux par deux et à chaque fois la femme est à gauche et l’homme est à droite. D’ailleurs ce sera le cas durant toute la journée du mariage : la femme sera toujours à gauche et l’homme à droite.

Que ce soit à la mairie, à l’église, dans le cortège, sur les photos ou au banquet. Toutes les femmes ont un bouquet dans la main gauche. Le cortège entrait à la mairie en premier, dans le même ordre que le cortège. Il est dommage que ces us et coutumes aient été oubliés aujourd’hui, comme si ces règles n’avaient été d’aucune utilité. En ces jours lointains, élégance, galanterie et respect étaient de mise durant toute la journée du mariage, mais qu’en est-il aujourd’hui ?

Avant la Première Guerre mondiale, la mariée ne portait pas spécialement une robe de couleur blanche dédiée à son mariage, mais elle mettait plutôt la plus belle robe qu’elle avait. Parfois même, par soucis d’économie, la mariée était en noir car à cette époque on était plus souvent en deuil que marié. Le voile symbolisait la virginité et l’innocence de la mariée et en cas de défaut, la mariée pouvait porter une couronne de fleurs sur la tête. Si cette symbolique était toujours d’actualité, il ne se vendrait plus beaucoup de voile, mais plutôt des couronnes de fleurs. Déjà dans les années 1900, la mariée lançait son bouquet à ses amies pour désigner celle qui se mariait l’année suivante. De même le marié lançait ses gants blancs à ses amis encore célibataires, et celui qui les attrapait devait se marier l’année suivante.

Les mariages précipités étaient très fréquents jusque dans les années 1970. L’église n’admettait pas le mariage de femmes enceintes. Dès qu’un femme était enceinte, on organisait rapidement le mariage de celle ci, en blanc évidement. Le premier enfant du couple naissait bien sûr quelques mois après le mariage, mais certainement pas 9 mois après. mais comment blâmer ces amoureux quelque peu « impatients ».

Règles du mariage
Cortège à pied classique en 1944

 

 

Règles du mariage
La mariée est en robe noire - Tirage sur papier baryté donnant des noirs profonds

 

 

Règles du mariage
Beaucoup d'élégance et de galanterie vers 1910

 

 

Règles du mariage
Les femmes sont toutes à la gauche de leurs maris - 1911

 

 

Règles du mariage
Les poses sont sérieuses et sans sourires - 1911

 

 

Dernière mise à jour : 24 février 2018

Laisser un commentaire