Une photo, une histoire : Marla

Le nom de Marla viendrait du mot malgache «marolahy» qui signifie «beaucoup de gens», mais aujourd’hui, l’îlet semble dépeuplé. C’est l’îlet le plus haut en altitude dans Mafate puisqu’il se trouve à 1600 m d’altitude. S’éveillant à l’ombre du Gros Morne, c’est le passage obligé au pied du col du Taïbit. Ce joli plateau commença à être occupé il y a un siècle en 1916, par des petits blancs venants de Salazie (Sources : ONF – Schéma d’interprétation et de valorisation écotouristique du cirque de Mafate). Les premiers habitants de Marla font partie de la seconde vague d’occupants et qui viennent occuper le Haut Mafate. Depuis le col des Boeufs ils apperçoisent ce joli plateau au pied du rempart du Grand Bénard et décident de s’y installer pour faire de l’élevage. Aujourd’hui la principale ressource est le tourisme avec un nombre important de visiteurs, mais il reste encore de l’élevage de boeufs et de cerfs. On peut monter sur la plateau de Kerval qui se trouve entre Marla et le Gros Mornes pour y apercevoir un élevage de boeuf autour de la mare de Kerval. Lorsque vous arriverez à Marla, vous pourrez contempler les parois verticales et déchiquetées qui vont du Grand Bénare jusqu’au Gros Morne en passant par les Trois Salazes, tout en dégustant une Dodo au snack bar de Jimmy «Le Marla». Vous pouvez même y déjeuner en réservant à l’avance.

Vous pouvez voir toutes mes photos disponibles dans Ma banque d’images.

 

photographe mariage la reunion
Marla au pied du Grand Bénare - 9 juin 2010

 

photographe mariage la reunion
Version Noir & Blanc de Marla au pied du Grand Bénare - 9 juin 2010

 

photographe mariage la reunion
Version Sépia de Marla au pied du Grand Bénare - 9 juin 2010

 

 

Dernière mise à jour : 17 février 2018

Laisser un commentaire