Une photo, une histoire : La légende de la sorcière des Salazes

Voici la légende de la sorcière des Salazes telle que nous l’a raconté Ian. Autrefois à la Réunion, on plantait trois piquets de bois vert dans le sol, puis on posait la marmite dessus pour préparer la cuisine avant que le bois ait eu le temps de brûler. Ces pieds de marmite s’appelaient des salazes, comme les trois pics que nous voyons là haut sur la crête qui sépare les cirques de Cilaos et de Mafate : les trois salazes. Il était une fois une sorcière qui avait les doigts de pied si grands qu’ils servaient de salazes. On la voit là haut, allongée sur le dos le long de la crête. D’abord les pieds avec les trois Salazes, puis vers la droite on voit une bosse : les genoux. Encore plus à droite il y a une grosse bosse : le ventre, ensuite les tétés et la tête de la sorcière.

En ce temps là, les marrons pourchassés ont fait appel à la sorcière. Le grand cratère était sa marmite. On l’a appelée la marmite du diable, et elle était posée sur les trois doigts : les trois salazes. Elle commença à y fabriquer des animaux. D’abord un perroquet parce que c’est un bon gardien, puis un papangue parce qu’il voit très loin. Puis elle fit des animaux plus gros : un rhinocéros. Puis un lion. Un chien dont on voit la tête sur la crête, et encore un chat : il regarde les trois salazes. Un jour, la sorcière attrapa et mangea tous les soldats envoyés par les colons. Jusqu’à la fin du 19 ème siècle on appelait alors le ventre de la sorcière « Toun vaza », en français « là où on mange les étrangers ». Un vieux marin raconta aux colons inquiets qu’il avait vu de gros animaux effrayés par une souris. Alors les colons décidèrent d’envoyer un rat. Lorsque le rhinocéros vit le rat, il prit peur, freina, et tous les animaux derrière lui se bousculèrent et firent tomber la marmite qui s’ébrécha. Le cratère fendu du Piton des Neiges est tout ce qu’il reste de la marmite ébréchée. Les animaux venant de la magie et encore mouillés restèrent figés dans la roche. Les habitants de Cilaos et de Mafate connaissent bien la tête de chien, et pourtant sur les cartes officielles c’est devenu le nez de boeuf. On supprima aussi le mot « Toun vaza ».

Vous pouvez voir toutes mes photos disponibles dans Ma banque d’images.

 

photographe mariage la reunion
La sorcière des Salazes allongée sur le dos sur la crête - 24 septembre 2006

 

photographe mariage la reunion
Version Noir & Blanc de La sorcière des Salazes allongée sur le dos sur la crête - 24 septembre 2006

 

photographe mariage la reunion
Version Sépia de La sorcière des Salazes allongée sur le dos sur la crête - 24 septembre 2006

 

 

Dernière mise à jour : 17 février 2018

Laisser un commentaire