L’exposition parfaite

L’exposition parfaite – Je vous rassure tout de suite, l’exposition parfaite n’existe pas. Il n’y a d’ailleurs aucun outil permettant de dire que l’exposition de telle photo est parfaite. Par contre il y a une zone de bonne exposition que chaque photographe doit appréhender en fonction de son expérience, de son ressenti et de ce qu’il veut montrer. En conclusion la bonne exposition est celle que vous trouvez bonne sachant au préalable que vous savez ce que vous voulez montrer, l’ambiance que vous souhaitez donner à votre photo et que vous ayez suffisamment d’expérience pour décider. Alors dédaignez les personnes qui vous diront « Dommage, l’exposition n’est pas bonne » alors qu’ils auraient dû dire « Cette exposition ne me convient pas », ce qui est complètement différent. Ci dessous, une photo dont l’exposition me convient parfaitement, même si pour certain la photo est peut être sur exposée.

photographe mariage la reunion
Jessie & Vincent

 

Les outils – Les mesures d’exposition peuvent être faite par différents outils. Tout d’abord il y a la cellule photo que l’on utilise en studio : le flashmètre/posemètre. C’est un appareil muni d’une cellule de mesure de la lumière qui pourrait être utilisée également en dehors d’un studio, mais ce ne serait pas très pratique. Indispensable en studio, le flashmètre permet de mesurer très exactement la lumière flash qui va éclairer le sujet de votre photo.

Vos appareils photos sont tous équipés d’un posemètre. Celui ci permet de mesurer le temps d’exposition pour que votre photo soit correctement exposée en fonction de l’éclairage ambiant.


Les différents mode de mesure et leur utilisation :

Mesure évaluative ou mesure matricielle – C’est le mode de mesure le plus sophistiqué et celui qu’on choisira en priorité. L’appareil analyse l’ensemble de l’image suivant une matrice qui la découpe en un nombre plus ou moins grand de zones et compare les résultats à une base de données pour effectuer le calcul de l’exposition. Ces zones sont couplées aux collimateurs AF et en particulier au collimateur qui a effectué le focus.

photographe mariage la reunion
 

Mesure sélective ou mesure centrale pondérée – Ce mode traditionnel existe depuis les années 1960 et c’est un vestige des débuts de l’électronique. La mesure donne donc une prépondérance à la zone centrale de l’image, les bords et les coins intervenant beaucoup moins. Ce mode de mesure convient bien à certains types de prise de vue comme le portrait, les photos en général lorsque le sujet principal occupe la zone centrale de l’image. Après la mesure d’exposition, vous pouvez mémoriser celle-ci puis composer votre photo avant de déclencher. Ce mode de mesure convient bien aux sujets en contre-jour, ou lorsque l’arrière plan est beaucoup plus lumineux que le sujet.

photographe mariage la reunion
 

Mesure spot – Longtemps réclamée par les utilisateurs exigeants, la mesure spot consiste à effectuer une mesure ponctuelle sur une très faible portion de l’image (la taille exacte dépendant du modèle). Il est ainsi possible de prendre une mesure très précise sur une zone homogène, même de taille réduite. C’est une mesure très technique impliquant une bonne évaluation des zones sur lesquelles effectuer la mesure.

photographe mariage la reunion
 

Mesure moyenne à prépondérance centrale – Cette mesure est pondérée au centre, puis la moyenne est calculée sur toute la scène.

photographe mariage la reunion

Le controle d’exposition – Après chaque déclenchement vous pouvez regarder le résultat, la photo bien évidement, et surtout vérifier que l’exposition est correcte en regardant l’histogramme. Cet histogramme peut correspondre à la luminance (niveaux en noir et blanc) ou à la colorimétrie (niveaux des couleurs primaires RVB). La gauche de l’histogramme correspond aux tons sombres et la droite de l’histogramme correspond aux tons clairs. De la sorte vous pouvez constater les sous-expositions ou les sur-expositions des vos photos.

Photos sombres – Une photo peut être sombre sas pour autant être sous-exposée. Certaines personnes préfèrent les photos sombres, donnant un ton plus dramatique ou plus artistique. Ces photos sont dites « Low key ». Le « Low key » est souvent utilisée pour le nu artistique ou le noir et blanc. Voici 2 exemples de photos « Low key ».

photographe mariage la reunion
Portrait Erise

 

photographe mariage la reunion
Portrait Odile

 

Photos claires – Sans qu’elles soient sur-exposée ces photos sont très souvent prises avec des lumières artificielles (flash de studio) et elles sont très prisées en photo de mode ou en photo alimentaire. Le fond est clair, la peau est bien éclairée, c’est du « High key ». Voici 2 exemples de photos « High key ».

photographe mariage la reunion
Portrait Kristie

 

photographe mariage la reunion
Portrait Nathalie

 

 

Dernière mise à jour : 30 décembre 2017

Laisser un commentaire