Les filtres photo et la perte de luminosité

Perte de lumière – Vous est il déjà arrivé d’utiliser un filtre polarisant et de continuer de faire vos photos avec ce filtre polarisant sur votre objectif même si vous n’en aviez plus besoin ? Vous vous en apercevrez mais trop tard car vos photos sont floues à cause de la perte de lumière et votre vitesse de prise de vue est trop basse. Oui, on peut perdre entre 1 et 2 diaphs (stop) avec un filtre polarisant (ou CPL). Pour les meilleurs filtres c’est entre 1 et 1,5 diaphs, et les plus mauvais sont proches de 2 diaphs. Cela veut dire qu’au lieu de faire votre photo à 1/125ème de seconde, vous êtes en réalité à 1/30ème de seconde. Utiliser ce filtre lors d’un mariage par exemple, lorsque les mariés dansent est une grave erreur, car vous ferez vos photos à 6400 ISO au lieu de les faire à 1600 ISO. Il n’y a donc aucun intérêt à laisser le filtre polarisant sur l’objectif lorsque ce n’est pas nécessaire et la perte de 1,25 diaph dans le meilleur cas est irrémédiable. Voici la preuve en photo :

photographe mariage la reunion
Photo sans filtre à 1/500 s - f/2.8 - ISO 200
photographe mariage la reunion
Photo avec filtre polarisant à 1/200 s - f/2.8 - ISO 200
photographe mariage la reunion
Photo avec filtre uv à 1/500 s - f/2.8 - ISO 200

La première photo est faite sans filtre à 1/500 s. La seconde photo est faite avec un filtre polarisant et une vitesse permettant d’avoir la même exposition que la photo sans filtre. On s’aperçoit que la vitesse est descendue à 1/200 s, soit une perte de 1,25 diaph. La troisième photo est faite avec un filtre uv, et la perte est quasiment nulle.

Les différents filtres – Voici les différents filtres que vous pouvez trouver dans le commerce. Surtout n’achetez jamais de filtre bas de gamme, prenez des filtres de fabricants réputés : B+W, Hoya, Hama, Tiffen, Rodenstock ou Vivitar. Privilégiez les filtres multi couches (HMC) pour une meilleure correction des reflets parasites et les filtres ‘SLIM’ pour éviter l’effet désagréable de vignetage dans les coins de vos photos.

  • Filtre clair ou filtre neutre – C’est simplement une lame de verre qui n’a aucune incidence sur vos photos. Ces filtres protègent la lentille frontale de votre objectif (contre les rayures et les casses). La perte de luminosité est nulle.

  • Filtre UV – Il filtre les ultraviolets et n’entraine aucune perte de luminosité. Il est plas facile à trouver et souvent moins coûteux que le filtre neutre. Il protège la lentille frontale de votre objectif (contre les rayures et les casses).

  • Filtre polarisant ou CPL (circular polar filter) – Le filtre polarisant permet de modifier l’aspect des zones réfléchissantes comme l’eau, la végétation ou une surface vitrée. Attention, il ne fonctionnera pas pour des surfaces trop brillantes comme le métal. C’est le seul filtre dont les effets ne peuvent pas être réalisés en post traitement. L’inconvénient est que ce filtre engendre une perte de lumière qui peut aller jusqu’à 2 diaph. Pour les meilleurs cette perte est de 1,25 diaph.

  • Filtre ND (Densité Neutre) – Ces filtres sont utilisés pour diminuer la vitesse de prise de vue. Ils réduisent l’intensité lumineuse sans incidence sur les couleurs (pour les filtres de bonne qualité) et vous permet d’augmenter le temps de pose lors de la prise de vue (ex : un filtre ND8 multiplie par 8 le temps de pose). Ne prenez jamais de filtre ND variable qui sont en réalité 2 filtres polarisants superposés et qui donne une très mauvaise qualité à vos photos.

  • Bonnette Macro – Les bonnettes se comportent comme des filtre puisqu’il faut les visser sur l’avant de l’objectif. Utile seulement pour la Macro, cet accessoire vous permet de créer un grossissement de votre sujet afin de moins s’en rapprocher.

  • Filtre coloré – Ils peuvent être des filtres rouge, orange, jaune ou vert. Ils peuvent absorber presque totalement le bleu et le vert, ou bien d’autres couleurs.

  • Filtre Soft – Permet d’adoucir vos photos de portraits ou de réduire l’effet de netteté de vos paysages un peu à la David Hamilton.

  • Filtre diffuseur – Permet de rediffuser la lumière lors de vos prises de vue. Utile en portrait ou pour le nu, il diminue fortement les défauts de peau.

  • Filtre flou artistique Softener – Il renferme de minuscules gouttelettes d’eau réparties de manière aléatoire à la surface d’un verre acrylique pour un effet adoucissant et diffus très marqué.

  • Filtre DUTO – Il est recommandé pour le portrait ou encore la photo publicitaire en rediffusant la lumière grâce à de fines lignes concentriques gravées sur la surface du filtre. La netteté reste intacte sur les bords de l’image, seul le centre de la photo est adouci.

  • Filtres Star – Les filtres étoilés permettent de créer un effet de scintillement sur les sources lumineuses (soleil, lampes, reflets, bijoux). Les filtres étoilés sont déclinés en 4, 6 ou 8 branches et rien n’interdit de les combiner.

  • Filtre Spectral Cross – C’est un filtre intermédiaire entre le filtre étoilé et le filtre Soft grâce à sa conception très spéciale, à base de gaze noire ultrafine prise entre deux verres optiques incolores sur monture tournante.

Quelques abréviations utiles à retenir :

  • UV : Ultraviolet
  • PL : Polarisant
  • CPL : Polarisant circulaire
  • N : Neutre
  • ND : Densité neutre
  • HMC : Multi couches
  • NC : Chromatiquement Neutre
  • DMC-LMC : Protection pour appareil photo Panasonic Lumix
  • PRF : traitement multi couches pour objectif ZUIKO
  • CIR : Filtre Circulaire
  • MRC : (Multi Resistant Coating), répulsion de l’eau, poussières, salissures et traitement contre les rayures
  • SLIM : Verre très fin adapté pour grand-angle (diminue l’effet de vignetage)

 

Dernière mise à jour : 29 décembre 2017

Laisser un commentaire