Photographie de paysages

Photographie de paysages – Il y a 10 ans, avec mon dalon (copain) Bernard, nous nous étions lancé dans les cartes postales DVD dont le sujet était la Réunion. A cette occasion j’avais trouvé ce slogan : « La beauté a un nom, la Réunion ». Oui l’île de la Réunion est un puis sans fond pour la photographie de paysage tant ils sont variés et beaux.Alors je vais faire quelques articles sur le sujet « Réussir les photos de paysage ».  
 

Bien sûr nous allons passer en revue différentes règles et conseils qui pourront aussi être appliqués dans les autres domaine de la photo. Bien composer une photographie n’est pas facile. Enseigner aux autres à faire des compositions fortes et intéressantes est encore plus compliqué. La composition est le côté le plus difficile de la photographie, car il n’y a ni vérité absolue, ni règle absolue, pour bien composer une photo.

photographe mariage la reunion
Prenons l'exemple du moulin à eau de Saint Paul

 

L’équilibre des poids – Avant d’entrer dans le vif du sujet, parlons un peu d’Andrew Loomis. Peu d’entre vous connaissent Andrew Loomis. On se rappelle surtout de lui aujourd’hui pour une série de livres sur l’apprentissage du dessin qui continue d’influencer de nombreux artistes et dessinateurs. L’un de ses livres, « Creative Illustration » paru en 1947 restera encore longtemps d’actualité. Celui ci contient des pages (seulement en anglais) importantes sur la composition d’une image. L’une d’elle concerne l’équilibre des poids dans la composition d’une image, et voici ci-dessous la page traduite en français. Vous verrez aussi plus loin de nombreuses illustrations tirées du livre d’Andrew Loomis.

photographe mariage la reunion

 

Parlons de quelques principes de base :

  1. Dans une photo, chaque partie de l’image a une importante égale dans l’absolu, mais l’utilisation de lignes directrices, de lignes de force et de cadres permettent de mettre en valeur certaines parties.

  2. Ce que l’on cherche n’est pas seulement de créer des compositions jolies ou inédites, mais « la vision la plus forte ». Pour un œil expérimenté la même scène peut être vue et composée d’un grand nombre de manières, et on cherchera toujours la composition la plus forte.

  3. On prendra tout le temps et la réflexion nécessaire en vue d’obtenir la composition la plus forte car il est vain de faire 100 photos avec précipitation et de les jeter toutes.

 

Déroulement d’une prise de vue d’un paysage en 7 étapes :

  1. Le sujet – Pour photographier un paysage, il faut cerner le sujet principal au lieu de disperser l’attention du spectateur en photographiant un vaste panorama d’une trop grande variété. Il faut se rapprocher du sujet, le cerner jusqu’à ce que soit créé un centre d’intérêt justifiant le contenu. Définissez bien les centres d’intérêt (village perché, personnages, etc.).

  2. Le point de vue – Tournez autour du sujet, et trouvez ce qui semble être pour vous le meilleur point de vue. Prenez le temps de voir le sujet sous différents angles en fonction de la lumière, de son profil, de son environnement, de l’équilibre des poids. Évitez de boucher le premier plan avec une masse horizontale (tronc couché, par exemple), sur laquelle l’observateur buttera.

  3. Le cadre (limites) – Choisissez les éléments qui délimiteront votre œuvre (falaises, arbres, routes, etc…). Eliminez les éléments parasites. Faite attention à ne jamais centrer les sujets et essayer d’utiliser les règles de composition (règle d’or, règle de l’impair, etc..).

  4. Les guides – Guider le regard du spectateur si c’est possible. Un paysage qui donne l’impression qu’on peut s’y promener depuis le premier plan jusqu’au centre d’intérêt situé en retrait sera réussi. Exploitez des lignes directrices naturelles : sillons de champs labourés, rangs de vigne, chemin, rivière, ligne d’arbres, route, bord d’eau, etc..

  5. Perspectives – Donnez de la dimension à votre photo en exploitant les perspectives. Positionnez un point (appelé point de fuite) sur l’horizon et imaginez un faisceau de lignes convergeant vers ce point de fuite. Vos sujets devront être à l’intérieur de ces lignes, avec des dimensions d’autant plus réduites qu’ils seront éloignés. Vous pouvez aussi utilisez le flou progressif du sol ou d’un mur pour donner de la perspective à votre image.

  6. Exposition – Choisissez bien votre éclairage. L’intérêt d’un paysage dépend aussi de son exposition. Choisissez votre heure et fixez une fois pour toute la luminosité de votre œuvre : couleurs, orientation, densité et volume des ombres.

  7. Finalisation – Vous êtes prêt maintenant à prendre la photo de votre composition. Allez y et contrôlez la. Eventuellement recommencez depuis le début pour trouver une composition différente qui sera peut être encore plus forte que la précédente.

 
 

Les points de fuites sont aussi des points focal comme ci-dessous :

photographe mariage la reunion
photographe mariage la reunion
photographe mariage la reunion
photographe mariage la reunion
photographe mariage la reunion

 

Exemple – Reprenons l’exemple du moulin à eau de Saint Paul (Tour des Roches). C’est un magnifique endroit où les enfants peuvent se jeter dans un bassin d’eau douce d’un mètre au plus profond, à une température très agréable en plein été. Voyons les étapes pour prendre cette photo :

  1. Ici le centre d’intérêt a été rapidement choisi : la roue et son reflet dans l’eau.

  2. Le point de vue. Les stagiaires et moi même avons pas mal tourné autour de cette roue pour trouver le point de vue le plus fort, et finalement nous en avons identifié deux. Les deux points de vue se valent et ils sont tous les deux un peu acrobatique.

  3. Le cadre de gauche a été défini par l’arbre et son reflet qui s’inscrivent dans une demi-ellipse : c’est un cadre très intéressant car il est très harmonieux. Puis la roue à eau a été placé sur la verticale d’or de gauche. Le début du reflet a été placée sur la ligne médiane afin d’exploiter la symétrie. Voilà le cadre.

  4. Pas de guide (impossible sur cette photo).

  5. Pas de perspectives (impossible sur cette photo).

  6. Exposition. Imposée par le fait que les 2 points de vue sont assez acrobatiques, nous utilisons donc la lumière qu’il y a, mais il serait possible de revenir faire cette photo à une heure plus matinale ou plus tardive pour avoir une lumière différente.

photographe mariage la reunion

 

Dernière mise à jour : 28 mai 2017

Laisser un commentaire