Les objectifs : piqué, bokeh, ouverture

Objectif photo – Que vous soyez photographe professionnel, photographe de mariage ou photographe amateur, vous connaissez déjà ce qui suit. Cela s’adresse plus aux néophytes et aux débutants qui cherchent à comprendre comment choisir un objectif. L’objectif est l’élément qui donnera la qualité à vos photos car il est déterminant sur le piqué (netteté et contraste) des photos. Une règle à retenir et à appliquer est la suivante : il est préférable d’investir dans de bons objectifs plutôt que dans des appareils haut de gamme. Il y a très peu d’obsolescence sur les objectifs qui resteront au top pendant plusieurs décennies, alors que les appareils photos sont renouvelés tous les 3 à 5 ans maximum, car la technologie évolue vite.

photographe mariage la reunion
Le fabuleux Olympus M.Zuiko 12-100mm f/4

 

Piqué – Parlons d’abord de la qualité principale d’un objectif : le piqué. Le piqué est la capacité d’un objectif de fournie beaucoup de détails à une photo. Il donne à la fois la netteté et le contraste. Il est primordial sur des photos d’avoir des images très détaillées sur les zones nettes, et également un bon contraste. Cette qualité dépend de la résolution de l’objectif, c’est à dire du nombre de lignes verticales maximales que l’on pourra identifier sur une photo.

 

Bokeh – C’est un terme japonais qui peut se traduire par « hors du focus ». En photographie, ce terme s’applique à la qualité esthétique des zones dé-focalisées dans une image. Autrement dit plus le flou d’arrière plan est joli, plus le bokeh est beau, lisse et crémeux (smooth and creamy en anglais). En règle générale, les réflexions lumineuses dans les zones hors du focus sont floues et en cercles. C’est parce qu’ils acquièrent la forme de l’iris de la lentille. Le bokeh dépend de deux facteurs : la profondeur de champ et la forme géométrique du diaphragme.

 

Ouverture maximale – On dit aussi vitesse, ou bien que l’objectif est rapide ou lent. D’autres diront que l’objectif est lumineux. En effet plus l’ouverture maximal est grande (valeur d’ouverture faible, par exemple f/1.4), plus l’objectif laissera entrer de la lumière dans votre appareil photo, et plus vous pourrez utiliser des vitesses rapides.

 

Distance focale – On parle aussi de longueur focale et par abus de langage de focale tout simplement. Plus cette distance est faible (courte) et plus l’angle de vue sera important. On parle alors de grand angle. Plus cette distance focale est importante et plus l’angle de vue sera petit. On parle alors de télé-objectif.

 

Marquage sur les objectifs – Tous les objectifs ont une référence constructeur du style : Olympus M.ZUIKO DIGITAL ED 75-300mm 1:4.8-6.7 II, une référence chez les vendeurs du style : Olympus M.ZUIKO DIGITAL ED 75-300mm f/4.8-6.7 II, et un marquage sur l’objectif : OLYMPUS 75-300mm 1:4.8-6.7 II ED MSC. Il n’y a pas beaucoup de différences entre les différentes notations. Tout d’abord la distance focale : 75-300mm signifie que l’objectif a une distance focale variable entre 75mm et 300mm car c’est un zoom. Si c’était une focale fixe il serait noté par exemple : 75mm. Reportez vous à l’article Taille des capteurs et multipliez cette distance focale par le facteur de crop du capteur de votre appareil photo pour trouver l’équivalent en distance focale de cet objectif en équivalent 35mm (full frame). Par exemple, comme le micro quatre tiers d’Olympus a un facteur de crop de 2, la distance focale équivalente de cet objectif est : 150-600mm.

 

Ouverture maximale – On trouve ensuite l’ouverture maximale de l’objectif : 1:4.8-6.7 ou f/4.8-6.7. Cela signifie que l’ouverture maximale de cet objectif sera de f/4.8 pour la distance focale la plus courte, 75mm. A la distance focale la plus longue, 300mm, cette ouverture maximale passe au deuxième chiffre : f/6.7. Si c’est une focale fixe ou un zoom à ouverture constante, alors vous ne trouverez qu’une seule indication d’ouverture.

 

Autres notations – Les autres notations que l’on peut trouver sont la version de l’objectif (II : deuxième version dans notre cas), ED qui veut dire qu’il contient des lentilles spéciales ED, MSC dans le cas d’Olympus signifie Compatible Still ans Movie. Mais on trouvera une autre indications importantes : le diamètre des filtres que l’on peut visser sur l’objectif. Ceci est indiqué par un rond barré suivi de la valeur du filetage, comme par exemple Ø58 dans le cas de notre objectif exemple.

 

Macro – On peut aussi trouver le terme « macro » qui signifie que l’objectif peut être utilisé en macro photographie car son rapport de reproduction est au moins égal à « 1 » ou plus. Le rapport de reproduction est le rapport entre la taille de l’objet photographié et la taille du capteur. Avec le rapport « 1 », un objet ayant la largeur de votre capteur prendra toute la largeur de la photo lorsque vous prendrez la photo au plus près et avec une mise au point correcte.

 

IS, VR, VC ou OS – Ce sont des abréviations qui signifient que l’objectif est stabilisé. Attention : la stabilisation IBIS (In body image stabilization) 5 axes sera toujours préférable à la stabilisation de l’objectif. C’est le cas des appareils Olympus, les nouveaux Panasonic et Sony.

 

Quel objectif choisir– La priorité est d’abord d’avoir un zoom polyvalent allant du grand angle au télé-objectif. Ensuite prenez en priorité des focales fixes car elles sont moins cher et de bien meilleure qualité que les zooms. Reportez vous à l’article Prime lenses en micro quatre tiers pour quelques exemples de très bonnes focales fixes en micro quatre tiers.

 

Objectif Utilisation
Quelles utilisation pour les différents objectifs
Zoom standard Photojournalisme, mariage, usage familial, paysage. Il est polyvalent et c’est un objectif à tout faire : 24-70mm en full frame (équivalent 35mm), 18-55mm en APS-C, 12-100mm ou 12-40mm ou 14-42mm en micro quatre tiers.
Zoom grand angle Photojournalisme, nature et paysage, concerts, spectacles, gens et scène de vie. Par exemple 15-30mm en full frame (équivalent 35mm), 10-22mm en APS-C, 7-14mm en micro quatre tiers.
Focale fixe grand angle Photojournalisme, nature et paysage, concerts, spectacles, gens et scène de vie. Par exemple 30mm en full frame (équivalent 35mm), 20mm en APS-C, 15mm en micro quatre tiers.
Focale fixe standard Portrait, photo de rue, studio, nature morte, gens et scène de vie. C’est un objectif qui correspond à la vision humaine : 50mm en full frame (équivalent 35mm), 30mm en APS-C, 25mm en micro quatre tiers.
Focale fixe 80mm à 150mm Portrait, mariage, studio, gros plans. Par exemple : 85mm ou 100mm ou 135mm en full frame (équivalent 35mm), 50mm en APS-C, 45mm ou 75mm en micro quatre tiers.
Zoom télé-objectif Sport, animalier, concerts et spectacles, mariages. Par exemple 70-200mm en full frame (équivalent 35mm), 50-200mm en APS-C, 75-300mm en micro quatre tiers
Fisheye Permet de prendre un demi espace (demi sphère). Peu utilisé, il déforme beaucoup les perspectives. 15mm en full frame (équivalent 35mm), 10mm en APS-C, 8mm en micro quatre tiers
Objectif à décentrement Photographie d’architecture, créativité. Ce type d’objectif permet de corriger la perspective et la profondeur de champ. Par exemple 24mm en full frame (équivalent 35mm), 10mm en APS-C, 8mm en micro quatre tiers.
Macro Photographie très proche du sujet, animaux, insectes, nature morte. Par exemple 24mm en full frame (équivalent 35mm), 60mm en micro quatre tiers
 

Dernière mise à jour : 26 mai 2017

Laisser un commentaire