Chemin de croix à Saint Paul

14 avril 2017 : Le Vendredi Saint, c’était la semaine dernière, et tous les ans je vois ces gens monter le chemin de croix de St Paul. Il n’est pas très loin de chez moi, à environ 450 m à vol d’oiseaux, situé dans les rampes de Plateau Caillou. Vers 15h je prends mon Olympus avec le 12-100mm et je fais quelques photos depuis chez moi.

Dommage, le temps est maussade, mais sur cette photo le rendu des couleurs est excellent avec Olympus.

Ces rampes de Plateau Caillou sont importantes pour Saint Paul. C’est d’abord un superbe point de vue sur la ville de Saint Paul. C’est aussi que lieu où c’est passé le plus grave accident d’autobus de la Réunion.

photographe mariage la reunion
Pas mal à une distance de 450 m

 

Deux accidents dramatiques : Deux accidents d’autobus dramatiques ont marqué l’histoire de la Réunion. Le premier eu lieu le dimanche 10 novembre 1957, par beau temps, à 7h30 du matin sur une route en lacets surplombant le centre-ville de Saint-Paul. Des paroissiens du Guillaume affrétent deux bus pour « faire une tournée des œuvres diocésaines dirigées par le père Favron ». Les freins du second bus lâchent dans les rampes de Plateau Caillou et le car plonge dans le vide et s’écrase 25 m plus bas. Un fracas retentissant se produisit dans le quartier de la Caverne et les habitants se précipitèrent vers le lieu de l’accident. Ils virent en bas de la falaise cet amas de tôles froissées qui ne ressemblait même plus à un bus. Ce n’était plus qu’une vision horrible de corps brisés, broyés, mutilés, déchiquetés, et sanglants. Les secours s’organisèrent du mieux possible mais en ce temps là il n’y avait pas d’hôpital à Saint-Paul, le plus proche était celui de Saint-Denis. Un témoin raconta : « Dessus, dessous et à l’intérieur, ce n’était que des corps broyés, sanglants. Par exemple on retrouva la tête d’une femme suspendue à un arbre, d’autres accrochées à la végétation ou à un rocher. Certains blessés décéderont plus tard à l’hôpital ». Au total, 23 personnes sont tuées sur le coup. 12 autres, blessés, sont transportées par la municipalité en direction de l’hôpital Félix-Guyon, à Saint-Denis. Quatre décéderont des suites de leurs blessures.

Les 27 victimes sont originaires du Guillaume :

  • Alphonse MONPRE,
  • Georges FONTAINE,
  • Philidor NIRLO,
  • Marc SENSE,
  • Jean-Claude SERTIER,
  • Henri BORCHER,
  • Serge RAMPHAN,
  • Bruno ROBERT,
  • Régis RIVIERE,
  • Marthe BOLON,
  • Raymond GONNEAU,
  • Maximin MAILLOT,
  • Théophile FONTAINE,
  • Alex GONNEAU,
  • Lory PAULET,
  • Vve Alexin MARIE-MARTHE,
  • Moïse SAMENA-JAGOU,
  • Justinien AUVERVAL,
  • Michel MARIE-MARTHE,
  • Clément FREDDY,
  • Maurice FREDDY,
  • Michel DIJOUX,
  • Robert NICLIN,
  • Octave LYGDAMIS,
  • Vve Emilien BOLON,
  • Jonas BOLON,
  • Yvonne ROCHETAING.

Il y a maintenant un monument, avec tous les noms et une croix, et on y met des fleurs dans des boîtes de fer-blanc, il y en a tout le temps. Ce sont les familles qui font ça. Un peu plus bas que le point de vue se trouvant au bord de ces rampes, il y a le début du chemin de croix qui serpente jusqu’en haut de la falaise et où trône la croix du Jubilé. Tous les ans ils sont nombreux à faire ce chemin de croix en mémoire aux familles disparues.

photographe mariage la reunion
La croix du Jubilé en haut des rampes
photographe mariage la reunion
Début des travaux du Viaduc de Saint Paul en 2006
photographe mariage la reunion
Début du chemin de croix
photographe mariage la reunion
Escalier du chemin de croix

 

L’autre accident dramatique : L’autre gros accidents de car a eu lieu le mardi 28 mars 1967, au lendemain de la fête de Pâques. Le car de ligne des hauts en provenance de Trois-Bassins et en direction de Saint-Pierre bascule dans la Ravine des Poux sur la RD 13 à Saint-Leu. C’est à ce jour l’accident le plus dramatique : 29 morts dont 8 collégiens et 31 blessés. Parmi les décédés, trois élèves à peine monter dans ce car trouvent la mort à 200 m de leur domicile.

Retour sur l’accident de Saint Paul : J’habite le quartier de la Caverne, tout proche de l’endroit où a eu lieu l’accident et je m’étais intéressé à l’histoire de ce quartier depuis les années 2000. En 2005, j’avais bien discuté avec un vieil homme du quartier de la Caverne ayant passé la soixantaine et qui avait été témoin de cet accident. A l’époque, le bruit assourdissant de la chute du car avait secoué le quartier et ils étaient nombreux à accourir pour essayer de porter secours. Il y retrouva son cousin en pleur et qui lui gémissait « Elle est morte là, on a pas pu se marier ».

photographe mariage la reunion
Escalier du chemin de croix

 

L’histoire de Ti Louis : Je demande alors à cet homme si son cousin était dans le bus. Non me répondit-il. Ti Louis habite à côté dans la rue de la Caverne, pas loin de chez moi. Mais sa fiancée était dans le bus et ils devaient se marier dans un mois, en décembre, avec une lointaine cousine, une jolie malbaraise du Guillaume. Alors le vieil homme me raconte l’histoire de Ti Louis, son cousin.

photographe mariage la reunion
Le sentier du chemin de croix

 

Le serment : Ils avaient fait le serment créol de l’époque et s’étaient juré fidélité : « Si je meurs le premier, mon esprit viendra sur toi, et si tu meurs, ton esprit viendra sur moi ». Ainsi ils étaient liés pour l’éternité. Lors de l’accident, la fiancée perdit la vie, et le pauvre Ti Louis perdit sa joie de vivre. Il erra pendant plusieurs années dans Saint Paul, ville où il était né. Puis un jour, plein de la pensée de sa jolie fiancée, il s’en retourna sur le lieu de l’accident, à l’endroit fatal où il perdit sa raison de vivre. Il resta jusqu’au crépuscule assis en haut de ces rampes que le bus avait dévalé. Les cloches de l’église de Saint Paul, toute proche, commençaient à sonner minuit lorsque Ti Louis vit devant ses yeux ébahis les morts de l’autobus tels des spectres translucides. Une jeune fille sortit de ce groupe, puis s’approcha de lui. Sa fiancée était aussi belle que lorsqu’ils s’étaient vus pour la dernière fois il y a quelques années. Alors Ti Louis se leva et après une étreinte longue et passionnée, elle lui demanda de faire un service malbar afin de libérer les morts de cet accident. Un service malbar est une cérémonie religieuse. Lorsque Ti Louis accepta, elle disparu de même que les spectres venus devant lui. Alors Ti Louis se décida à retourner à Saint Paul, mais durant cette descente des rampes, il se blessa à une jambe. Heureusement, la blessure n’était en apparence pas très grave. Juste une égratignure en haut du mollet.

photographe mariage la reunion
L'église de Saint Paul en contre bas
photographe mariage la reunion
De jolis points de vue sur les croix

 

La promesse non tenue : Durant plusieurs jours, Ti Louis heureux d’avoir serré à nouveau sa belle fiancée contre lui oublia le service. Ce n’était pas vraiment un oubli, mais la crainte de perdre définitivement sa bien-aimée en la libérant par quelques sacrifices. Mais l’esprit de la jeune fille était sur lui et la petite griffure s’infecta et devint plaie. Cette plaie qui ne guérissait pas et grossissait chaque jour devenait de plus en plus douloureuse et insupportable. Il avait beau voir des docteurs, aucun traitement ne donnait de résultats. La plaie avait même atteint l’os qu’on avait dû cureter à l’hôpital de Saint Denis. L’infection devenait atrocement douloureuse, à tel point qu’il est allé voir le prêtre malbar du Guillaume. Ti Louis qui est créol catholique plutôt d’origine malgache demande alors au prêtre de faire un service malbar pour libérer sa bien-aimée afin qu’elle retrouve la paix. Celui ci fit le sacrifice d’un cabri lors de la fête de Kali, mais il dû avouer son impuissance à Ti Louis : « L’esprit qui est sur toi est trop puissant ». Après quelques années, l’infection était si profonde que les médecins ont dû se résoudre à amputer la jambe. Depuis, chaque année, Ti Louis fait trancher la tête d’un cabri afin d’honorer sa promesse envers la défunte fiancée, et fleuri la croix du Jubilé des rampes de Saint Paul le vendredi saint. Cette histoire est telle qu’on me la raconté.

photographe mariage la reunion
Et de jolis points de vue sur Saint Paul
photographe mariage la reunion
Le sentier n'est pas très long

 

La véracité de cette histoire : Je vous ai raconté cette histoire telle que le vieil homme me l’a raconté, et j’étais certainement comme vous : incrédule. Mais avec le recul, j’ai appris à ne pas avoir d’à priori ni trop d’idées préconçues. L’île de la Réunion est une synthèse des héritages d’Inde, d’Europe, d’Asie, d’Afrique et de Madagascar. La Réunion préfigure depuis longtemps ce que sera le monde de demain. Ce choc des culture des continents qui se rencontrent en un point devient une harmonie et un ballet métissé avec des croyances diverses. Ce sont ces croyances qui modifient nos comportement, nos actes et le résultats de ce que nous faisons.

Est ce que Ti Louis a pu voir des feux follets en pleine nuit en haut de la falaise : probablement.
Est ce que Ti Louis a pu ressentir la présence de sa fiancée et son étreinte en pleine nuit : probablement.
Est ce Ti Louis a ressenti la demande de sa fiancée de faire un service malbar pour le repos des victimes de l’accident : probablement.

Pour vous en assurer allez l’année prochaine faire le chemin de croix de Saint Paul lors du vendredi saint et attendez devant la croix du Jubilé. Vous verrez à coup sûr Ti Louis avec sa béquille déposer des fleurs en mémoire de sa fiancée. Il habite toujours à Saint Paul, pas très loin du quartier de la Caverne, et tel que je l’ai vu cette année, il est toujours gaillard à 78 ans.

Pour accéder au chemin de croix : De Saint Paul ville, prennez la direction de Plateau Cailloux par la rampe, puis garer votre véhicule sur le petit parking à droite juste après le quatrième virage en épingle. Le début du chemin se trouve 20 m plus bas, de l’autre côté de la route.

photographe mariage la reunion
On arrive rapidement en haut de la falaise
photographe mariage la reunion
Puis à la croix du Jubilé

 

 

Dernière mise à jour : 21 avril 2017

Laisser un commentaire