Mariage et traditions

La tradition des « Quatre quelque chose » : Cette tradition s’applique au mariage et nous vient de l’Angleterre de la fin du 19ème siècle (folklore anglais de 1898 : « Something old, Something new, Something borrowed, Something blue, and a silver sixpence in her shoe »). Sa signification est :

  1. Quelque chose de « vieux » : c’est la continuité, le lien familial de la mariée et sa vie jusqu’au mariage. Cela permettait d’éloigner le mauvais œil (la stérilité). Ça peut être un bijou de famille ancien.
  2. Quelque chose de « neuf » : c’est l’optimiste pour le futur, la réussite pour la vie à venir. Souvent un bijou neuf offert par le marié.
  3. Quelque chose de « prêté » : c’est le bonheur emprunté. Pour cela, c’est souvent un accessoire ayant déjà été porté, le jour de son mariage, par une mariée heureuse et comblée, et choisi par la mariée.
  4. Quelque chose de « bleu » : il représente la pureté, l’amour et la fidélité dans le couple. Culotte ou jarretière bleue, ou simplement un ruban bleu noué à la culotte.
  5. Et un penny d’argent dans sa chaussure : le souhait d’avoir la chance et la prospérité pour la vie.
photographe mariage la reunion

 

Cortège, gauche ou droite : La tradition veut que dans un cortège les hommes soient à droite et les femmes à gauche. Cette tradition est moyenâgeuse. En effet, au moyen age, les gauchers étaient mal vus, et tout le monde devait être droitier. Comme il y avait souvent des querelles, l’homme devait toujours pouvoir tirer l’épée avec sa main droite. Il ne pouvait offrir que son bras gauche à sa dame.

photographe mariage la reunion
Homme à droite, femme à gauche

 

Le voile : A l’époque des mariages arrangés, c’était une habitude de masquer le visage de la mariée jusqu’au moment où les époux était officiellement engagés. Ainsi, les critères physiques ne devaient pas entrer en ligne de compte pour le mariage. Aujourd’hui la tradition consiste pour la mariée à porter le voile jusqu’au moment où elle arrive devant l’autel, où le père de la mariée ou le futur mari dévoile la mariée.

photographe mariage la reunion
Le voile doit être mis en entrant dans l'église

 

Le bouquet : La pratique du bouquet de la mariée en France remonte au Moyen-Âge à l’époque des guerres saintes. Les croisés auraient rapporté de leurs voyages cette tradition. En ce temps, le bouquet se composait de fleurs d’oranger qui représentaient la pureté de la mariée. Si on veut respecter la tradition, c’est au futur mari de se charger du bouquet. Mais aujourd’hui la mariée préfère se charger elle-même du choix du bouquet.

photographe mariage la reunion
Le bouquet, souvent pastel

 

Lancé du bouquet : La tradition du lancé du bouquet par la mariée est née en France au XVième siècle. A la base, le bouquet ne se lançait pas, les invités masculins courraient derrière la mariée jusqu’à ce qu’ils parviennent à lui saisir le bouquet. Les années ont passé, et la tradition à changé. A présent la mariée lance le bouquet aux filles et femmes célibataires. Celle qui l’attrape devrait se marier dans l’année. Il y a plusieurs lancé du bouquet possible :

  1. Les filles et femmes célibataires sont dans le dos de la mariée, et la mariée peut être debout ou accroupie pour lancer le bouquet derrière elle.
  2. Les filles et femmes célibataires font une ronde autour de la mariée et tournent dans le sens des aiguilles d’une montre. La mariée est au centre de la ronde, les yeux bandés, bouquet à la main et tourne dans le sens inverse. Lorsque la musique s’arrête, elle avance toujours les yeux bandés vers une fille ou une femme célibataire et lui offre le bouquet.
  3. Les filles et femmes célibataires font une ronde autour de la mariée et tournent dans le sens des aiguilles d’une montre. La mariée est au centre de la ronde, le bouquet à la main au dessus de sa tête, et une paire de ciseaux dans l’autre. Des fils de rafia relient le bouquet à chaque fille ou femme célibataire. Les yeux de la mariée ne sont pas bandés. Lorsque la musique s’arrête, la mariée coupe un fil de rafia et la fille ou femme célibataire correspondante quitte le ronde. L’opération est répétée jusqu’à ce qu’il ne reste qu’une fille ou femme célibataire qui gagne le bouquet.
photographe mariage la reunion
Elle se marira dans l'année

 

Demande de bénédiction : La tradition de la demande de bénédiction auprès des parents existe à la Réunion depuis le début du métissage. Le brassage des cultures a apporté beaucoup à la culture créole. La demande de bénédiction auprès des parents vient de la culture malbaraise, dans laquelle les enfants qui vont se marier doivent demander la bénédiction à leurs parents respectifs, signe de repect. Ce geste symbolique s’est répandu à toute la culture créole et aujourd’hui à la Réunion, les mariés demandent à leurs parents la bénédiction avant de se rendre à la mairie. C’est presque toujours un moment d’émotion très fort de la journée du mariage.

photographe mariage la reunion
Demande de bénédiction, un moment fort

 

 

Dernière mise à jour : 20 avril 2017

Laisser un commentaire