Sophie et Pascal – 8 octobre 2011

  • 20110924-Prepa-Sophie-Pascal-001-BDef
 

Un couple attachant – Pascal et Sophie m’ont contacté tardivement pour faire les photos et le film de leur mariage, moins de 3 semaines avant le Jour J. Par chance j’étais libre, car leur mariage se fait en octobre et c’est l’un des meilleurs mois de l’année pour se marier à la Réunion, l’un des plus chargés. La préparation photo avant le mariage est indispensable, ne serait ce que pour faire connaissance, donner quelques conseils pour que les photos soient réussies et voir ensemble le déroulement de la journée. Alors très tôt le samedi matin, nous levons l’ancre à 7H30, Nicolas le cadreur et moi, direction le Tampon, et nous rejoignons Sophie et Pascal à la Plaine des Cafres. Là surprise, le ciel est bleu et le soleil pète. La matinée s’annonce très agréable. Nous discutons beaucoup, car le courant passe bien. Pascal, le futur marié, est un homme travailleur, sobre, la tête bien sur ses épaules, équilibré, vrai et naturel. Il est très attachant et je comprends après 2 heures de bavardage pourquoi il a réussi a charmer une si jolie fille. Sophie n’est pas un canon, elle est simplement belle. Sous sa fine silhouette de femme fragile elle cache un caractère entier et vrai. Pour preuve, je l’ai un peu taquiné, et très vite, elle m’a renvoyé quelques passing shot.

photographe mariage la reunion
 

Le Jour J – Pascal avait la prestance, et Sophie avait la beauté. Leur mariage s’est déroulé le samedi 8 octobre au Tampon. J’étais impatient de réaliser le reportage photo de ce mariage simplement parce que 2 semaines plus tôt, nous les avions rencontrés et que le courant était très bien passé entre nous. Nous arrivons vers 9H30 au salon de coiffure Model’s Coiffure à Trois Mares. Non, c’est pas l’usine, juste un joli petit salon de coiffure tenu par 2 jolies coiffeuses-esthéticiennes. Nous y retrouvons Sophie détendue, et Patricia la soeur de Sophie (Patricia, si tu me lis, je te fais de gros bisous car tu as fais quelque chose samedi qui m’a beaucoup touché). Sophie me laisse la photographier sous tous les angles. En fin de matinée, nous abandonnons Sophie pour retrouver Pascal à Bois Court. Comme d’habitude, il y a des impondérables, des détails à régler à la dernière minute, et Pascal est en retard pour se préparer. Je comprendrai dans la soirée à quel point Pascal est un type bien. Soucieux de tous les détails, il était redescendu à la salle de réception et à mis en place 2 tables pour que nous puissions déposer notre matériel (merci Pascal).

photographe mariage la reunion
 

La mariée – Le jour du mariage, la personne la plus importante est la mariée. C’est pourquoi nous redescendons à Trois Mares vers 12h15 pour retrouver la mariée chez ses parents. La famille s’affaire encore sur les décorations et les bouquets, surtout Patricia qui a une âme de décoratrice. Voilà André, le papa, il fait jeune dans son joli costume. Il est calme, toujours aussi gentil. Le temps passe très vite, il est déjà 13h15 et Sophie sort sous la varangue avec une allure de princesse. Sa robe lui va à merveille. Vite quelques photos et c’est déjà l’heure de se rendre à la mairie. Sophie voulait descendre jusqu’au coin de la rue à pied. C’est ce que nous faisons puis j’insiste pour que l’on continue à pied jusqu’à la mairie qui n’est pas trop loin. Les cortèges à pied sont une tradition devenue trop rare.

photographe mariage la reunion
 

La mairie – Je ne connaissais pas la salle des mariages de la mairie annexe de Trois Mares, mais je peux vous assurer que c’est l’une des plus jolies de la Réunion. Pascal est tendu, mais il semble heureux et apprécie chaque instant. Attentif, il plonge souvent ses yeux dans ceux de Sophie. C’est ainsi qu’on voit à quel point ils sont tous deux sincères et amoureux, et cette complicité durera jusqu’à 2h00 du matin. Nul doute que ça durera toute leur vie.

photographe mariage la reunion
 

L’église – A l’église, où monsieur le curé est de nature très gentil, la cérémonie s’éternise plus longtemps que prévu. Accueilli par une chorale qui ferait pâlir toutes les chorales que j’ai déjà entendu, nous avons bénéficié d’un jolie lumière qui s’apprêtait bien aux photos douces. Connaissant la sensibilité de Sophie, je m’attendais à voir une petite larme couler, et ce fut le cas. Submergée par l’émotion, la mariée s’est rapidement ressaisie, mais le rimmel a tout de même coulé un peu. Après l’église, le cortège de voitures se met en mouvement d’abord vers Bois Court puis à la vierge de la Plaine des Cafres pour quelques photos souvenir et une prière. Le temps s’accélère encore et à 17h30 nous prenons la direction de Grand Anse en espérant bénéficier encore d’un petit peu de soleil couchant pour faire de belles photos. Cependant, les Florilèges du Tampon viennent de commencer la veille et la traversée du Tampon nous fait perdre un peu de temps.

photographe mariage la reunion
 

Photo de couple – Arrivé à Grand Anse à 18h15, je sais qu’il ne nous reste à peine 10 minutes de couché de soleil. Heureusement, les prises de vues se font rapidement, et les mariés sont tellement coopératifs que les quelques poses créatives se passent très très bien. Le bonheur transpire sur le sourire de Pascal et de Sophie. Ces séances photos après les cérémonies sont souvent un moment clés le jour du mariage pour un photographe, car ce sont les photos les plus importantes du mariage, celles qu’on va exposer, accrocher sur un mur. Cette séance était rapide, mais le résultat est là. Maintenant, nous pouvons être un peu plus détendu et nous diriger vers la salle de réception.

photographe mariage la reunion
 

La réception – Là encore, une bonne étoile veille sur les nouveaux mariés car ils ont déniché une salle de réception assez extraordinaire. C’est vraiment une salle superbe. Toute nouvelle, elle a été conçue par un artiste ferronnier d’art. Elle est très bien pensée, sur 2 niveaux, l’étage est en forme de mezzanine ouverte sur la piste de danse au centre du rez de chaussée. C’est cette mezzanine longeant les quatre côtés qui donne à la salle un grand dynamisme et un espace très aéré. C’est l’une des plus belles salles que je connaisse à la Réunion et vous pouvez retrouver sa fiche sur le site Salle Mariage Réunion. C’est une salle que je vous recommande très fortement (Excellent repas, très bonne animation dans une salle superbe). Evidement Pascal a fait péter le champagne au bonheur de tous les convives. J’espère que j’ai réussi à vous faire partager cette belle journée du mariage de Sophie et Pascal. Plus qu’aucun autre, le photographe est le témoin privilégié du jour J des nouveaux mariés.

photographe mariage la reunion
 

Epilogue – Lors de la préparation photo avant mariage, Sophie m’avait confié qu’elle aimait beaucoup le Moulin à Eau à Saint-Paul et qu’elle aurait bien aimé faire des photos dans cet endroit chargé d’histoire. Du coup, je l’avais prise au mot et lui avais promis qu’on passerait du temps ensemble après le mariage pour une autre séance shooting à Saint-Paul. Alors 2 semaines après le mariage j’ai emmené Sophie et Pascal faire quelques photos au moulin à eau et découvrir des endroits méconnus de Saint-Paul.

photographe mariage la reunion
 

Un vestige du 19ème siècle – Nous nous retrouvons donc vers 9 heures du matin au Moulin à Eau du Tour des Roches dont je vais vous raconter ce qu’on m’en a dit. Le peuplement définitif de l’île fût décidé en 1663, et Louis Payen débarqua avec 10 Malgaches. Comme nous le raconte l’historien Alexis Miranville, les premiers habitants de l’île s’installèrent au bord de l’étang Saint-Paul dans le quartier de Laperrière, au bout du Tour des Roches. Contrairement aux affirmations traditionnelles qui situent le berceau du peuplement de l’île aux abords de la Grotte des premiers Français, Alexis Miranville assure que tout a commencé dans ce quartier de Laperrière, au coeur d’une nature luxuriante. En ces temps lointains, l’étang était encore un lac, et ce quartier fournissait suffisamment de ressources pour y vivre. Le Tour des Roches est donc un endroit chargé d’histoire dont il reste quelques vestiges architecturaux du passé agricole et industriel, dont le moulin à eau. Il ne reste que très peu d’écrit à propos de ce moulin, mais selon la plupart des sources orales, cette roue hydraulique est le dernier élément d’un moulin construit vers les années 1820-1825 et appartenant à la famille Delaunay de Laperrière, grands propriétaires fonciers. Elle actionnait le moulin utilisé pour moudre le manioc, le maïs et le blé suivant l’époque et la saison. Toujours d’après des sources orales de “gramounes”, plus tard, de 1904 à 1913, ce moulin fût rattaché à un câble reliant Bellemène et le Tour des Roches, pour le transport des cannes des hauts de ce secteur vers l’usine de Savanna (Sources le JIR). Cette roue, dont la base plonge dans un petit canal bordé de feuilles de songes, servait encore au début du 20ème siècle pour l’irrigation des champs à l’ouest de Laperrière.

photographe mariage la reunion
 

La ravine Divon – Après ce classique, nous allons remonter la ravine Divon. Jamais à sec, une eau limpide s’écoule en permanence dans la ravine Divon, alimentant plusieurs bassins dont le plus connu est le bassin long. Cette ravine coupe la route Tour des Roches par un radier important bordé par une jolie passerelle en bois. Cet endroit reste à l’écart de la civilisation, sauvage, tel qu’il était dans la Réunion lontan. Un sentier permet de remonter la ravine jusqu’au bassin long puis jusqu’au fond du cul de sac. L’eau y est très claire et vous pourrez y observer de nombreux poissons et camarons. Les nombreux papyrus donnent un charme particulier à cette ravine dans laquelle plusieurs papangues fond la ronde pour attraper leurs petits gibiers.

photographe mariage la reunion
 

Les chemins pavés de Saint-Paul – Un dernier endroit à faire découvrir à Sophie et Pascal est la savane de Saint Paul. Mais d’abord parlons un peu des chemins pavés de Saint-Paul. Vers 1720, Desforges-Boucher gouverneur général du comptoir de la Compagnie des Indes dans l’île Bourbon, ordonne la construction de plusieurs chemins pavés afin de relié les hauts de Saint-Paul à la ville et de permettre le passage de chevaux et de boeufs portants. Trois sentiers sont ainsi construits. D’abord le chemin “Rampes de Bernica – Grande Montée” appelé aujourd’hui chemin pavé de Plateau Caillou. Le second chemin pavé appelé chemin de Bois-Rouge est tracé entre le Bernica et la ravine d’Hibon (rebaptisée depuis ravine d’Yvon, puis ravine Divon). Le troisième, le chemin pavé de Bellemène, entre les ravines d’Hibon et Athanase, du nom d’Athanase Touchard est le seul qui reste en entier aujourd’hui, car il a été restauré par l’Association “Bellemène Pavé” depuis 2000. D’autres chemins pavés ont été construits sur la commune de Saint-Paul, tel que le chemin du Hangar, ou le chemin Calvaire qui part des rampes de saint-Paul jusqu’au Bernica, mais de tous ces chemins il ne reste que peu de traces. Mais pourquoi parler de chemins pavés ? Parce qu’il existe un magnifique endroit à Saint-Paul où on retrouve une portion de chemin pavé large d’au moins 1 mètres et en parfait état. Et c’est dans cet endroit magique que Sophie et Pascal m’ont suivi, car je savais qu’ils tomberaient tous deux sous le charme d’un lieu resté sauvage et hors du temps.

photographe mariage la reunion
 

Des amis – Depuis nous sommes restés très amis car des liens affectifs se sont créés avec eux. Seul mon manque de disponibilité m’empêche de les voir régulièrement. Il m’est arrivé plusieurs fois de passer à Trois Mares devant la boutique où travaille Sophie sans jamais pouvoir m’arrêter malheureusement car c’est souvent pour suivre un mariage.

photographe mariage la reunion
 

Dernière mise à jour : 29 février 2016

Laisser un commentaire