Les règles de composition – Les 3 plans

Composition et cadrage – Les 3 plans

 

Cadre naturel
Cette technique consiste à placer votre sujet dans un cadre naturel : une fenêtre, une embrasure de porte, ou un cadre de végétation. Le but est d’empêcher le regard de sortir de l’image. Le regard balaie généralement une image en partant du coin supérieur gauche jusqu’au coin inférieur droit. Ce balayage se fait en zig-zag et parfois, le regard sort de l’image sans terminer le balayage. Le cadre ve forcer le regard à balayer toute l’image ou alors orienter le regard vers la zone importante de la photo.


photographe mariage la reunion
 

Règle des trois plans
Cette règle consiste à composer votre image avec trois plans successifs en prenant soin de placer le sujet au second plan. Le premier plan peut être le cadre, le second plan sera le sujet et le troisième plan sera l’arrière plan. Dans cet exemple, le premier plan est composé de fleur, le sujet est au second plan, c’est la case en bardeaux, et la montagne est en arrière plan. Le choix de l’arrière plan (ou du premier plan), mais aussi de l’angle de vue, ont une réelle importance dans la composition d’une photographie. N’hésitez pas à vous déplacer et à photographier le même sujet depuis des positions et des angles de vue différents, pour trouver la composition qui vous conviendra le mieux.

photographe mariage la reunion
 

Lignes directrices
Une fois que l’on a compris le fonctionnement de l’œil et le balayage qu’il exécute, on en déduit comment attirer l’œil vers l’endroit qui nous intéresse. Cela peut se faire à l’aide d’un cadre au premier plan, ou alors en s’aidant de lignes directrices. Ces lignes directrices sont de simples lignes imaginaires (direction des différents éléments de la photo) que l’on perçoit, plus ou moins consciemment, en observant la scène.
 
Par exemple, pour une photographie représentant une route bordée d’arbres, qui se prolongent jusqu’à la ligne d’horizon (fuyante), vous trouverez des lignes directrices qui convergent (les bords de la route, la base et le sommet des arbres), créant une perspective intéressante, accentuée ici par la répétition de lignes parallèles verticales représentées par les arbres. Cadrer votre photo en tenant compte de ces lignes directrices peut donner bien plus d’intérêt à une photographie, la dynamiser.

photographe mariage la reunion
 

En dirigeant le regard du spectateur, les lignes directrices peuvent être exploitées pour donner une sensation de mouvement ou de direction à l’ensemble de l’image. Dans cet autre exemple, plusieurs diagonales semblent converger et indiquer la direction des clochers de la cathédrale.
 
Les lignes directrices vont déterminer le caractère de l’image et en particulier le rythme. On va obtenir une photo avec un rythme statique si les lignes directrices dominantes sont horizontales ou verticales. Si les lignes directrices dominantes sont obliques (parallèles ou non), on obtient un rythme dynamique. Briser les lignes obliques entraîne une sensation de rupture, une instabilité. On peut enfin obtenir un rythme pyramidal si les lignes directrices encadrent le sujet dans un triangle. Attention, les lignes directrices ne doivent pas amener vers des endroits sans sujet ou vers l’extérieur de l’image mais doivent, au contraire, guider l’œil vers le sujet principal.

photographe mariage la reunion
 

Dans cette scène, ce pin maritime au tronc tourmenté donne une direction à la scène et accentue le mouvement du hors-bord, qui sans cela n’aurait sans doute même pas été remarqué sur la photographie.

photographe mariage la reunion
 

Les lignes directrices ne sont pas forcément des droites, elles peuvent être des courbes, en S, des spirales, des cercles ou des arcs de cercles. Dans cet exemple, le sentier en S qui attire le regard et le dirige vers la montagne en arrière plan.

photographe mariage la reunion

 

A suivre!

 

Dernière mise à jour : 29 février 2016

Laisser un commentaire