Formation à la photographie numérique – Mode d’acquisition

Mode d’acquisition et autres réglages

 

Mode d’acquisition
Le contrôle électronique des appareils modernes permet aux constructeurs de proposer différents mode d’acquisition sur leurs appareils.

Vue par vue
Le mode vue par vue est le mode d’utilisation normal. Chaque appui sur le déclencheur provoque la prise d’une image. À ce fonctionnement de base, il peut s’ajouter des options pour des cas particuliers. L’option du relevé du miroir avant la prise de vue en fait partie. En effet, le mouvement du miroir est susceptible, surtout si l’appareil est fixé sur un pied, de générer des vibrations pouvant réduire la netteté de l’image. Relever le miroir avant la prise de vue proprement dite est la solution. Lorsque cette option est activée, le miroir est relevé par la première pression sur le déclencheur, et la prise de vue est réalisée par la seconde pression sur le déclencheur.

Prise de vue en continu
C’est aussi le mode rafale. Les prises de vues se font en continu tant que le déclencheur est enfoncé.

Prise de vue silencieuse
Les deux modes de prise de vue ci-dessus peuvent être combinés avec le mode silencieux (Quiet) l’appareil fonctionnant de manière à faire le moins de bruit possible. En particulier le miroir se relève moins vite.

Correction d’exposition
La correction d’exposition peut rendre l’exposition standard définie par l’appareil photo plus claire (surexposition) ou plus sombre (sous-exposition). C’est une fonction très utile pour affiner l’exposition d’une photo. Les réglages par défaut du posemètre intégré d’un appareil photo peuvent ne pas convenir à certaines situations particulières, ou même plus simplement à vos goûts. La correction d’exposition permet d’adapter l’exposition en fonction du résultat souhaité. La correction d’exposition peut être réglée dans les modes de prise de vue P/Tv/Av.

Réglage de la qualité d’enregistrement des images
Mode RAW ou JPEG. Une image RAW correspond aux données brutes émises par le capteur d’image et converties en données numériques. Elles sont enregistrées sur la carte telles quelles. C’est la qualité optimale utilisée par les professionnels, qui peuvent ensuite développer les photos avec un logiciel dédié (lightroom, ou le logiciel fourni avec votre appareil photo). L’étape de développement des photos RAW s’appelle aussi le post-traitement. Ce travail de post-traitement permet de corriger de nombreux paramètres de prise de vue : recadrage de l’image, modification de l’exposition, correction de la balance des blancs, etc… Le post-traitement peut aussi être appliqué sur des prises de vue enregistrées en jpeg, mais le format jpeg étant un format de données compressées, une perte de qualité et une augmentation du niveau de bruit par rapport au format RAW est inévitable.

Espace colorimétrique
Les reflex numériques offrent généralement le choix entre deux espaces colorimétriques : sRGB et Adobe RGB 1998 (en). Ce choix va déterminer la façon dont l’appareil va traiter les couleurs. sRVB est l’espace couleur grand public, celui qui est utilisé pour le web et les services à destination du grand public (tirages couleur, livres photos, etc.). Adobe RGB 1998 est un espace couleur plus large, adapté aux utilisations professionnelles ou amateur exigeantes (édition, impressions de haute qualité). Le choix de l’espace couleur Adobe RGB 1998 implique que l’on effectue (avec un logiciel adapté) une conversion de profil pour les utilisations grand public de ses images, sous peine d’une très mauvaise restitution des couleurs lors des tirages (tirages couleur, livres photos, etc.). Par défaut, nous conseillons l’utilisation de l’espace de couleur sRVB.

Balance des blancs
La balance des blancs (WB) est le paramètre le plus connu et le plus délicat du traitement d’image. Régler ce paramètre consiste à équilibrer les couleurs en fonction de la température de couleur de l’éclairage de la scène photographiée. En son absence, les couleurs pourront sembler « jaunies » ou, au contraire, « bleuâtres ». La balance des blancs sert à rendre blanches les zones blanches, et grises les zones grises. Généralement, le réglage Auto permet d’obtenir la bonne balance des blancs.
Le réglage de la balance des blancs peut être parfois extrêmement délicat comme dans l’exemple ci-dessus, où nous avons au moins 3 sources de lumière différentes : le jaune des lampes à incandescence dans le chœur de l’église, le bleu des néons au dessus de l’assistance, et la lumière du jour venant du flash et à travers les vitres. Le réglage final de la balance des blancs a été réalisé en post-traitement en cherchant le blanc du costume du marié.

photographe mariage la reunion

 

A suivre!

 

Dernière mise à jour : 29 février 2016

Laisser un commentaire